Accueil Commission scientifique Stage en Zélande (01 & 02 /07/2006)

Le club

PICT0041.JPG

Divers

Stage en Zélande (01 & 02 /07/2006) PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Marlière Pierre   
Temps superbe : plein soleil, juste assez de vent pour que ce soit agréable.
Après l’installation au camping, les formalités d’inscription et la formation de groupes en fonction du niveau et des centres d’intérêt des participants, le stage débute par un briefing général sur les spécificités de la plongée bio et le déroulement du stage. Les consignes de sécurité plongée font l’objet d’un briefing séparé.

Première plongée le samedi après-midi à ZOUTERSBOUT.
Outre les préparatifs habituels de la plongée, nous repérons quelques espèces que nous nous essayerons d’observer sous l’eau : tuniciers, chiton, caprelle, …
Après la sécu de surface, nous partons en exploration à la recherche de nos bébêtes que nous trouverons toutes à l’exception du chiton. Nous nous attardons aussi sur quelques rencontres non prévues : ponte de seiche, sténorynche faucheur, gonelle, mysis, beroé, balanes,  … que ma coéquipière, plus chevronnée, identifie en cas de doute.

Après gonflage et correction du lestage, débriefing des observations par palanquée et débriefings par groupe. Pour les débutants dont je fait partie, un exposé général sur les différents groupes d’espèces observé le matin.

Seconde plongée à Den Osse.
Je fais cette fois équipe avec un autre débutant pour une ballade autour du récif artificiel. Plus de guide, mais tout autant d’observations que lors de la plongée précédente : limaces vertes dans l’herbier, homards, une ponte en spirale, une (très) grosse crevette - je la mesure à l’aide de l’ardoise : plus de 12 cm … sans la queue, … des petites méduses, … dans les mysis, il y a quelque chose qui y ressemble, mais pas tout à fait, …
Le soir, discussion autour de l’apéro et ce que le livre n’a pas permis d’identifier trouve un nom : la crevette, c’est la crevette rouge, la méduse, c’est pas une méduse, mais une hydroméduse, aequorea vitrina, la ponte est celle d’une limace, mysis comporte 4 espèces : voir le site anemoon …

Dimanche matin, plongée à Wemmeldingen, à deux pas du camping.

Je fait cette fois équipe avec Guy Trompet. Nous sommes chargé de la sécu de surface.
Après 50 minutes, équipement sur le dos, à inventorier la faune et la flore de la digue, lotier corniculé, lichen, carotte sauvage, vesce, malvacée … n’ont plus de secrets. 
Même bonheur dans l’eau avec quelques belles observations : ponte de limace - nous en trouverons d’ailleurs une, anémones, crépidules, algues brunes en lacet, … 
Au debriefing, on identifie et on compare les observations avec celles des plongées précédentes.

Retour au camping. Une salle a été aménagée en labo pour projeter sur écran différentes cnidaires, polypes, tuniciers, algues, … nous permettant d’observer à loisir et en détail les différents sujets prélevés.

C’est déjà fini, et après avoir plié les bagages, il faut penser au retour.

Pas de doute, je suis partant pour le prochain.

Pierre